The Death of the Flesh

The Death of the Flesh
  • Apostle Grace Lubega

    Psalms 103:15-16 (KJV); As for man, his days are as grass: as a flower of the field, so he flourisheth. For the wind passeth over it, and it is gone; and the place thereof shall know it no more.

     

    In our theme scripture, the grass represents man in the flesh, the wind is the Holy Spirit.

    In a deeper understanding, this is an experience where the Spirit blows over flesh and the flesh is no more.

    In this experience, the Spirit of God kills the flesh and any testimony of it.

    When a man has this experience, he like Paul is dead, yet he lives yet not him but Christ lives in him (Galatians 2:20).

    He starts to number his days (Psalms 90:12). He ceases to look at life from the perspective of the passage of years on the earth because in essence he is a dead man living.

    He defines days by the Spirit and by the milestones that God has set along the course of his destiny.

    To such a man, it is not a big deal that he will live up to a hundred.

    Rather, what counts is that in the years he lived, he followed every milestone set by God for him to run his course. Hallelujah!

    FURTHER STUDY: Psalms 90:12, 1 Peter 1:24-25

    GOLDEN NUGGET:
    When a man receives the experience of death, he starts to number his days.

    PRAYER: Father, I thank you for this word. I yield to the work of your Spirit. He kills every testimony of flesh and makes me alive by the Spirit. I walk in this true experience of spiritual death. It is not I who lives but Christ lives in me. In Jesus’ name. Amen.

  • Apôtre Grace Lubega

    LA MORT DE LA CHAIR

    Psaumes 103:15-16 (KJV) L’homme! ses jours sont comme l’herbe, Il fleurit comme la fleur des champs. 16Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus, Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.

    Dans notre écriture, l’herbe représente l’homme dans la chair, le vent est le Saint-Esprit.

    Dans une compréhension plus profonde, c’est une expérience où l’Esprit souffle sur la chair et la chair n’est plus.

    Dans cette expérience, l’Esprit de Dieu tue la chair et tout témoignage de celle-ci.

    Quand un homme a cette expérience, il pense que Paul est mort, mais il ne vit pas encore mais Christ vit en lui (Galates 2:10).

    Il commence à compter ses jours (Psaumes 90:12).
    Il cesse de regarder la vie du point de vue du passage des années sur la terre car en essence il est un homme mort vivant.

    Il définit les jours par l’Esprit et par les étapes que Dieu a fixé le long de son destin.

    Pour un tel homme, ce n’est pas un gros problème qu’il vivra jusqu’à cent ans.

    Au contraire, ce qui compte c’est que dans les années qu’il a vécu, il a suivi toutes les étapes établies par Dieu pour qu’il puisse suivre son parcours. Alléluia !

    ÉTUDE COMPLÉMENTAIRE : Psaumes 90:12, 1 Pierre 1:24-25

    PÉPITE D’OR : Quand un homme reçoit l’expérience de la mort, il commence à compter ses jours.

    PRIÈRE : Père, je te remercie pour cette parole. Je cède au travail de ton Esprit. Il tue tout témoignage de chair et me rend vivant par l’Esprit. Je marche dans cette véritable expérience de la mort spirituelle. Ce n’est pas moi qui vis mais Christ vit en moi. Au nom de Jésus. Amen.

Posted in: Phaneroo Devotion

Leave a Comment (0) ↓

Leave a Comment